English disclaimer

If you came here by total chance and you don't speak French, there's no English version, I'm too lazy.
You can use
Google Translation but the results are often really silly :).
This blog is mostly for friends, but I like to welcome web travelers, so you can enjoy the music (mp4 chaptered as podcast) by just clicking on the image of each compilation to download it. And you can post comments, I'll answer.

jeudi 18 juillet 2013

Le top 20 d'Henry Rollins en albums Punks

Amusant article dans LA weekly. Ils ont fait leur Top 20 des albums Punks, et Henry Rollins était classé 2éme avec "Damaged" de Black Flag. Ils en ont profité pour lui demander son propre Top. Il dit en préambule : "This list is in no particular order. Lists like these often get confusing because they beg the question, what is Punk? Could Wire, also be considered Post Punk? Where do you put bands like PIL, Joy Division, Television, Patti Smith, Suicide, and Killing Joke? What about Gang of Four, 999 and the Banshees?". Soit, en gros, "la liste n'a pas d'ordre et c'est toujours difficile de dire ce qui est Punk ou pas, si on met Wire dans Punk, que faire de PIL, Joy Division (enfin la liste ci dessus pas besoin de traduire !)
  • The Clash – The Clash
  • Generation X – Generation X
  • The Adverts – Crossing the Red Sea
  • X-Ray Spex – Germ Free Adolescents
  • Sex Pistols – Never Mind the Bollocks
  • The Ramones – The Ramones
  • Eater – The Album
  • The Damned – Damned Damned Damned
  • The Fall – Hex Enduction Hour
  • The Buzzcocks – Another Music In A Different Kitchen
  • The Saints – (I’m) Stranded
  • U.K. Subs – Another Kind of Blues
  • Wire – Pink Flag
  • The Lurkers – Fulham Fallout
  • Alternative TV – The Image Has Cracked
  • The Ruts – The Crack
  • The Germs – GI
  • X – Los Angeles
  • The Minutemen – The Punchline
  • Stiff Little Fingers – Inflammable Material

Je dois dire que je n'aurais pas mis The Adverts et je ne connais pas Eater, The Lurkers, The Minutemen ni X. Les Buzzcocks oui, mais ... non (enfin, comme ancêtre de Green Day à la limite *tousse* Là je vais me faire des ennemis :D). Les Ruts, Stiff, Wire, U.K Subs, Damned, Ramones, Pistols, X-Ray Spex définitivement, et les Clash, on pourrait mettre London Calling à lui tout seul comme 20 meilleurs albums Punks de tout les temps (voir comme 20 meilleurs albums rock tout court !)
Bon ça va on est assez raccord Henry et moi quand on regarde ce que j'ai mis sur ma compil' Drunk, Pissed & Proud ;)

mardi 2 juillet 2013

Mort d'Alan Myers, de DEVO

Alan Myers, batteur de DEVO, est mort la semaine dernière. L'occasion de se faire un petit plaisir en regardant cette vidéo légendaire :

lundi 1 juillet 2013

Mise à Jour Compil' Drunk, Pissed & Proud !

Si vous avez téléchargé la Compil' précédente, Drunk Pissed & Proud ! avant 23h30 le lundi 1 juillet, il vous faut la remplacer par la nouvelle version, j'avais oublié un titre (j'ai du bidouiller pour l'insérer, vous m'en voyez désolé, ça s'entend un peu si on prête attention :)). Voilà, ce serait vraiment dommage de vous en priver, encore désolé pour ceux qui ont du faire la manip' !

(Compil') Drunk, Pissed & Proud !

Hey, il n'est pas mort ! Bon, pas beaucoup de mise à jour ces derniers temps, je fût (de bière)  d é b o r d é  ! D'ailleurs, je ne suis pas le seul pas mort, Punk's not dead aussi ! Pour me rattraper de mon retard, j'ai fait une compil' marathon, une histoire du Punk (je devrais dire MON histoire du Punk, parce que c'est tout à fait subjectif, j'entend déjà les "mais t'as oublié ça ? tu as pas mis machin, j'y crois pas !"). Pas moins de 3h17, oui je sais, c'est long, mais avec le chapitrage pas bien compliqué de l'écouter en plusieurs fois si besoin, non mais ho, bande de feignants ! Vu comment j'envisageais la chose, c'était difficile de faire moins, j'ai même dû sabrer. Ça commence en 1957, donc dans l'idée, le découpage, c'est Proto Punk - Punk - Post Punk. J'ai essayé de faire ça chronologiquement même si quelquefois, pour l'enchainement, je fais de petites incartades. Dans la mesure du possible, je me suis cantonné aux premiers albums / 45t des groupes, et j'ai utilisé des live ou des peel sessions quand j'en avais de bonnes versions, pour changer des versions classiques.
(Clic sur l'image pour télécharger)

Alors j'en ai des choses à dire sur celle là !

  • Little Richard ... Ça joue vite, ça hurle, c'est bourré d'énergie ... Sur scène il saute partout (en jouant du piano s'il vous plait). Et comme disait Lemmy de Motorhead à son sujet, être noir et gay dans le sud des États Unis des années 50, qu'est ce qu'il pouvait faire à part du Rock & Roll. Cette vidéo est un "must see" :)
  • Eddie Cochran, un des premiers à avoir "overdubbé" (rejoué par dessus) ses guitares pour avoir un plus gros son. Sur les trois single que Sid Vicious (Sex Pistols) a enregistré en solo, il y avait deux reprises de Cochran, ça prouve le lien :).
  • Sonics, j'en ai déjà parlé, le premier groupe qui a cherché délibérément à avoir un son crade. Et l'espèce d'apologie de la drogue de ce titre correspond de plus plutôt pas mal avec la thématique.
  • Gary Glitter et les New York Dolls, l'influence Glam du Punk. D'ailleurs c'est après son échec comme Manager des Dolls que Malcom Mclaren décida de fonder les Sex Pistols à son retour en Angleterre.
  • Avant de faire un album, Devo ont enregistré un paquet de démos, de très très bonne qualité, dès 1974. Je sais que certaines personnes estiment que c'est du Post Punk, mais personnellement j'ai jamais compris comment on pouvait faire du "post" en étant avant ;).
  • Death en 1974
  • (redite de la Compil' "Plus Lourd que L'air") Death n'est pas le groupe homonyme qui a inventé le genre Death Metal, mais un groupe plus ancien. C'est ma chérie qui a découvert ça en lisant le New York Times ( !!! ). Fondé en 1971 à Detroit, après avoir vu un concert d'Alice Cooper, il s'agit en fait de trois frères Blacks, qui ont certainement fait le premier groupe Punk de l'histoire.
  • Pere Ubu, groupe né de la scission de Rocket From the Tombs quand une partie du groupe voulait faire plus simple et plus bruyant (qui deviendront les Dead Boys) et l'autre qui voulait faire ... plus expérimental on va dire à défaut de mieux ... Art Punk me semble une bonne définition :).
  • Les Stranglers n'ont pas enregistré d'album avant 1977. Cependant, ils faisaient partis de la scène "pub rock" anglaise depuis 1974 et furent même choisis pour ouvrir la première tournée de Ramones en Angleterre. On peut donc sans craintes supposer que tous les groupes qui créèrent la vague Punk anglaise virent les Stranglers sur scène avant même de commencer à exister. Les démos et les live ont hélas un son trop dégueu, j'ai donc préféré mettre une version album même si ce n'est pas très chronologique :).
  • One two three four, les Ramones ! On entre dans le Punk proprement dit. Clash, Sex Pistols et Damned (voir ci dessous) ont tous dis avoir commencé par jouer du Ramones. Bon le Punk anglais à apporté toute une dimension politique, alors que les Ramones était surtout un groupe potache. Cela n'empêche que l'on a rarement fais plus efficace.
  • Deuxième influence sur le Punk British, en rentrant de New York toujours, Mclaren avait rapporté dans ses bagages le 45t "Blank Generation" de Richard Hell. Lorsqu'il a créé les Sex Pistols, il leur a fait écouter en leur disant qu'il leur fallait absolument un hymne comme celui là. Cela donnera "Pretty Vacant".
  • Le triptyque infernal. Sex Pistols, The Damned & The Clash. Le punk, en tant que mouvement, avec son style vestimentaire, son attitude et ses revendications commence avec ces trois là. Même si on vient de le voir, le terrain avait été largement défriché avant eux.
  • Les Dead Boys, j'en parle ci dessus avec Pere Ubu. A noter que le chanteur, Stiv Bators, créera par la suite avec un ex Damned et un ex Sham 69 "The Lords of the New Church", que je n'ai pas réussis à caser dans la partie post punk même s'ils auraient bien mérité d'y figurer.
  • Un Buzzcocks (un peu) rare. C'est leur premier 45t, le seul ou il y ait Howard Devoto au chant, qui partira former Magazine par la suite.
  • Generation X, le groupe de Billy Idol, qui cartonnera en solo par la suite, avec des morceaux très bien d'ailleurs même si c'est du punk-métal à minette. (attention, clip 80's ! :))
  • Première incursion française, avec Gazoline. Pour l'anecdote, le guitariste est Fred Chichin, qui fondera plus tard les Rita Mitsouko. Et déjà un thème assez récurent chez les Punks Français : les flics. Des précurseurs du bourrin que n'auraient pas renié plus tard les Discharge.
    [Edit] Fred Chichin n'est pas sur ce 45t, il arrivera après dans le groupe (que je n'aurais pas du orthographier Gazoline vu qu'ils venaient de changer pour Gasoline).
  • Black Flag, avant qu'Henri Rollins n'en devienne le chanteur. Les prémisses du Hardcore.
  • Sham 69, le premier groupe Punk composé non pas par des middle class qui sortaient d'écoles d'arts, mais de vrais prolos. Vite approprié par les Hooligans et Skinheads du National Front, ils composeront l'hymne "If the Kids are United" pour se démarquer de cette image.
  • Starshooter, autres pionniers du Punk Français. Ce titre (leur deuxième 45t) fit assez parler en son temps, et, bien que mentionné sur la pochette de l'album qui suivra, ne figure pas sur le disque, retiré en dernière minute par la maison de disque. Le chanteur, Kent, continue une carrière solo de chansonnier plutôt intéressante.
  • Ce titre des Vibrators sera repris avec succès par Exploited, et les Bérurier Noir en feront "Les Rebelles".
  • Ces derniers temps, au supermarché, j'entend en boucle une reprise de "Poupée de Cire Poupée de Son", par (j'ai cherché) ... Jennifer. Et immanquablement quand je rentre chez moi me prend l'envie d'écouter la reprise d'Oberkampf pour me nettoyer le conduit auditif. Donc je vous la mets en plus, des fois que, ça peut servir, c'est cadeau, de rien, ça fait plaisir.
  • J'ai fait une petite incartade dans la chronologie là, mais il fallait que je mette à la suite Discharge, G.B.H. et Exploited. C'est la deuxième vague du Punk, bourrin, rapide, qui s'arrache les cordes vocales, bref, l'image qu'a le grand public en général de ce qu'est le Punk. Cette Compil' devrait donc être enseigné dans les écoles pour montrer que ba non, le Punk, c'est loin d'être QUE ça !
  • Faut que je mentionne Peter & the Test Tube Babies quand même parce que le nom de cette Compil' est directement inspiré de leur premier album, "Pissed and Proud".
  • Et on en arrive à la deuxième vague du Punk Français, celle qui sera super productive et très "populaire" à la fin des années 80 (quelqu'un à dit "Salut à Toi" ?). A noter, constance dans les idées après "Radio Flic" de Gazoline, "Salopes de Keufs" des Cadavres et "À L'échafaud" des Rats, dans le registre de la haine primaire de nos pourtant forts sympathiques représentants des forces de l'ordre ! [edit] Et le Parabellum très d'actualité : "A la fin d'sa déclaration, Le Président de l'Extrème-Con nous a dit qu'il fallait tenir, Même si la crise faisait maigrir, Donc les impôts sont quadruplés, Mais ça devrait pas trop déranger, De toute façon on a plus rien On a d'jà bouffé tous les chiens !"
  • Les Collabos, dont le chanteur, Raskal, était dans les V.R.P. par la suite. Les V.R.P. ont repris ce titre dans une version bien différente (sur ma Compil' "Poivre & Sel").
  • Allez hop, petit retour en arrière pour le Post Punk. Le Punk n'avait pas un an qu'une autre scène en a émergé. La posture "je vous crache tous à la gueule et je ne cherche qu'à vous provoquer" commençais à faire long feu, et pas mal de groupes cherchèrent à utiliser l'énergie du Punk pour faire quelque chose d'autres, si ce n'est plus créatif, en tout cas plus intime. Le mouvement Gothique est directement issu de cette génération de groupe. L'héritage de cette scène est énorme, et j'ai du me cantonner à quelques exemples des premières années. Wire est un excellent exemple de ces groupes, et cette chanson une illustration flagrante, puisque Elastica en fera un méga tube pop en le plagiant complètement en 1995 (si vous êtes curieux, c'est par là).
  • Siouxsie, membre (avec Billy Idol) du Bromley Contingent, la "garde rapproché" des Sex Pistols, marque à elle seule l'évolution du Post Punk tout au long de ses albums. Je me permettrait même de dire (oui oui, je me permet !) qu'elle définira le son qui plus tard sera rattaché au Gothique, quand en 1980 John McGeoch, guitariste de Magazine, rejoint le groupe (albums Kaleidoscope, Juju, A Kiss in the Dreamhouse).
  • Public Image Limited ... ou comment même pas deux ans après avoir révolutionné le rock avec les Sex Pistols, John(ny) Lydon (Rotten) réitère en pionnier incontournable du Post Punk et de la New Wave balbutiante. Enorme, tout simplement énorme.
  • J'aurais pleins de trucs à dire mais je sature un peu, alors je saute directement à U.K. Decay, dédicace au seul, à l'unique, au mirobolantissimement galactique, le plus perché des spatiocosmonautes, j'ai nommé l'irremplaçable Major Tom ! J'ai d'ailleurs son volume 3 sous le coude pour les amateurs (et je sais que vous êtes là !).
  • Métal Urbain, j'ai longuement hésité, Punk, Post Punk, Punk ... J'ai fini par trancher, c'est du Proto-Post-Punk (et Devo me diront ceux qui ont suivis ? je leurs répondrais merde, de quoi je me mêle !).
  • Il me fallait un représentant de la vague revival Ska. Comme le disait le chanteur des Specials sur Tracks récemment, ces groupes doivent autant au Ska jamaïcain des années 60 qu'à Joe Strummer et aux Clash.
  • Taxi Girl ... si vous ne voyez pas le liens avec le Punk, je ne sais pas quoi vous dire !
  • Pour la petite anecdote, les "I Love You Fuck Off" braillés sur le Lucrate Milk sont de Helno, futur chanteur des Négresses Vertes.
  • Le seul groupe récent, et mis encore en désordre chronologique complet, Gogol Bordello, mais ça allait trop bien avec les Pogues, et le Pogues était mieux en final de la Compil'. Je trouve que la phrase des Specials sur leurs influences collerait parfaitement aux Pogues, en remplaçant "Ska" par "Musique traditionnelle Irlandaise". A savoir que la première photo dans la presse British qui a fait scandale sur les Punks était une photo d'un concert des Clash ou l'on voit le chanteur des Pogues, Shane Macgohan, se faisant manger l'oreille.


  • Pfui, le temps que ça m'a prit cette histoire ! Ceux qui ont lu jusque là, merci ! Non sinon j'ai fais ça pour rien, quoi. Alors je préfère me dire que, passionnés, vous êtes tous allés jusqu'au bout en oubliant presque de respirer ! Je me rattrape d'avoir posté la première Compil' de 2013 en Juillet ...

    La pensée du jour : "If you gotta job you can be an agent, you can work for revolution in your place of employment, if you work in a factory throw a spanner in the works, internal sabotage, hit them where it hurts; Subvert" Zounds
    Toute mes compil' sont au format podcast en mp4. © Moi, c'est pas mixé par David Guetta (putain heureusement !), c'est même pleins de pains, vous êtes libre de vous en servir pour un Baptême, un Mariage, Une Bar-Mitzvah, une Disco Mobile ou un Sacrifice Humain, mais c'est bien de pas en tirer crédit. Il est totalement interdit de le distribuer, sinon je remonte dans le temps et je tue votre arrière grand-mère.
    Si le lien est mort, un message dans les commentaires, merci.
    Little Richard Eddie Cochran The Sonics The Velvet Underground The Stooges Gary Glitter New York Dolls Devo Patti Smith Death Pere Ubu The Stranglers Ramones Richard Hell and the Voidoids Sex Pistols The Damned The Clash Dead Boys The Buzzcocks Generation X The Saints Gazoline Black Flag Sham 69 Starshooter The Vibrators Dead Kennedys The Ruts U.K. Subs Stiff Little Fingers The Adolescents Oberkampf Discharge G.B.H. The Exploited Bad Brains Anti-Nowhere League Peter And The Test Tube Babies Bérurier Noir Parabellum Les Cadavres Les Rats Les Collabos The Brigades Ludwig von 88 O.T.H. Les Wampas Wire Siouxsie and the Banshees Nina Hagen Band Magazine Public Image Limited Joy Division X-Ray Spex Gang Of Four Killing Joke U.K. Decay Metal Urbain Zounds The Specials New Model Army Taxi Girl Flux Of Pink Indians Alien Sex Fiend Lucrate Milk Toy Dolls Gogol Bordello The Pogues